chamrousse,belledonne

forum sur la station de chamrousse et sur ceux qui ont Chamrousse dans le coeur
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire du télépherique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Histoire du télépherique   Lun 19 Nov - 14:30

aprés quelques recherches car je me posais des questions et d'aprés un site bien construit je peux vous dire que:

Histoire de l'appareil

Le téléphérique de la Croix, construit en 1951, marque le début de l'histoire de la station de Chamrousse. Alors que les sports d'hiver n'en sont qu'à leurs début, qu'ils peinent encore à se démocratiser, une idée folle voit le jour : Equiper le site de la Croix de Chamrousse, "sommet" emblématique pour tout les grenoblois puisqu'il marque le début de la longue chaîne de Belledonne qui s'étend jusqu'à Chambéry. Avec le téléphérique se développent sur le site de Recoin toute l'infrastructure de la station, et les premiers lits voient le jour. C'est depuis la construction de cet appareil que le domaine a commencé à s'étendre sur les pentes de Belledonne, jusqu'aux jeux olympiques de Grenoble en 1968 qui donnèrent à la station une occasion rêvée de se développer encore pour accueillir les épreuves de ski alpin.

Le téléphérique de la Croix, qui avait été construit par Neyrpic en 1951, a subit depuis son ouverture quelques rénovations. On notera particulièrement :
- En 1973, changement des câbles de tension du câble tracteur
- En 1979, changement des câbles tracteurs
- En 1993, rénovation partielle par Pomagalski : L'électronique de commande est modernisée, ainsi que l'ensemble du treuil à l'exception du réducteur qui est toujours d'origine, les cabines sont changées, et le lorry de retour du tracteur également
- Par la suite, la gare aval subît de nombreuses modifications successives : Son bardage a été entièrement refait, et son aménagement intérieur également : La salle d'attente et l'escalier pour accéder aux quais laissent leurs place aux locaux commerciaux de Transmontagne, dont les bureaux sont aménagés dans la gare. Enfin, l'accès aux quais se fait aujourd'hui à l'aide d'une passerelle.
- En 2006, changement des câbles porteurs

Il faut noter que jusqu'en 1993, " l'électronique" de commande n'avait jamais été rénovée : La conduite se faisait alors complètement manuellement avec tout une panoplie de variateurs, de potentiomètres et de volants en guise de freins. Les jumelles étaient alors de rigueur pour assurer la sécurité des passagers, et le conducteur devait rester à son poste toute la journée.

Un conducteur passionné

Depuis les débuts du téléphérique, un homme l'as vu naître, l'a accompagné et l'accompagne aujourd'hui : Gérard Stermier est le papa, et le téléphérique son bébé.
En 1968, à l'âge de 17 ans, le directeur des remontées mécaniques de Chamrousse lui confie le restaurant de la Croix, situé dans le bâtiment de la gare supérieure. Dés lors, le matin, avant l'ouverture du domaine et du restaurant, il est quotidiennement parmi les premiers à emprunter la benne blanche pour monter les marchandises nécessaires à la journée. Il lui incombe également d'assurer l'entretien quotidien de la gare et de la partie supérieure de la ligne : A lui de donner la météo, de dégivrer les quais, la mécanique et tout les galets des deux derniers pylônes, alors régulièrement pris dans la glace. Il lui faut également remettre en place le câble lorsqu'il avait déraillé. Enfin, il joue un rôle de vigie lorsque les premières bennes de passagers arrivent. Passionné par son (ses ?) métier(s), Gérard passe alors l'essentiel de l'hiver à 2400m d'altitude, car il vit là-haut, dépendant des tempêtes, du vent, et du chauffage capricieux.

Le climat et le fonctionnement du téléphérique étant aléatoire en hiver, il décide en 1982 de redescendre dans la station pour que ses enfants puissent suivre une scolarité normale. Il passe alors quelques mois en tant que monteur, puis le directeur des remontées mécaniques lui propose enfin le poste de conducteur principal du téléphérique qu'il ne quittera jamais puisqu'il est encore fidèle au poste aujourd'hui.

Gérard est pris d'une certaine fierté d'avoir eu en charge l'un des derniers appareils à commande manuelle et le raconte avec un plaisir certain mêlé d'une évidente nostalgie. "Aujourd'hui, je commande un téléphérique au pupitre ultramoderne, comparé à ce que j'ai connu". Mais sa tâche le passionne toujours autant, et l'homme passe un temps incalculable à vous raconter toutes les aventures qu'il a vécu avec sa machine qu'il connaît jusque dans ses moindres recoins.

C?est avec plaisir et spontanéité qu?il m?autorise à le citer nommément dans ce reportage. Qu?il en soit chaleureusement remercié.

Raconter cette histoire permet de rendre hommage à ces hommes qui ont fait le début du transport par câble, du temps ou l' "exploitation" est à mille lieues de ce que l'on connaît aujourd'hui.

Stratégie de l'appareil sur le domaine

Le TPH de la Croix relie ni plus ni moins le bas de la station, le site de Recoin à 1650m au point culminant du domaine, la Croix de Chamrousse à 2250m d'altitude. C'est une véritable porte d'entrée historique qui donne accès aux plus belles pistes du domaine (Notamment plusieurs pistes olympiques : Casserousse, Olympique Homme, Olympique Dames ainsi que les autres : Valons, Simon), de part leur qualité et leur emplacement, et permet de basculer sur les Lacs Robert. Enfin, il est possible de rayonner sur la totalité du domaine, et accéder ainsi directement aux sites de Bachad-Bouloud et de l'Arcelle.
Largement saturé depuis de nombreuses années, le TPH est utilement secondé par les TSD4 des Gaboureaux et des Amoureux depuis 1992 qui engrangent la majeure partie du flux de skieurs.

Projets relatifs à cet appareil

Vu sa relative vétusté et son faible débit, Transmontagne envisage son remplacement dans les 3 années à venir par un appareil du type télémix, qui s'accompagnera d'un remodelage du front de neige de Recoin.


http://www.servimg.com/image_preview.php?i=9&u=11289595


meric au site remontées-mecaniques.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chamrousse.new-forum.net
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mar 20 Nov - 18:35

Bonjour,

Sympa et intéressant ton post admi !
Je crois vraiment que le téléphérique est le fil (rouge bien sûr ) qui permet de parler de l’histoire de la station.
La génération d’hommes qui est née avec le téléphérique (Gérard S., Patrice G., et qqs autres…) ont été à la fois les témoins et les acteurs de cette histoire. Ils sont dans la force de l’age , leurs récits bonhommes et généreux sont d’une richesse rare et comme ils sont d’une gentillesse remarquable, il faudrait vraiment abuser de celle-ci pour collecter toutes ces petites histoires qui font l’Histoire de Chamrousse. Ah ! ça nous promet des bons moments !
Je n’oublie pas la génération qui les a engendrés, les vrais pionniers de Chamrousse. Et pour avoir parfois bénéficié des récits de Papa et Maman G. , je crois que beaucoup ont eu une vie exceptionnelle : Ils ont bossé, ça oui, et pas toujours dans le confort, mais ils ont aussi rêvé Chamrousse et mieux encore…ils l’ont faîte, la station !

Pourquoi ne pas créer une asso. ou un groupe qui collecterait… »Histoires vécues de Chamrousse » ?

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mer 21 Nov - 10:28

Bonjour,

Voici un lien vers un article sur les téléphériques qui paraît ds "le monde" de ce jour et ou il est un peu question de Chamrousse :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3238,36-980441@51-980531,0.html

Et, ci-aprés, des extraits d'un excellent article d'ordre général sur les téléphériques :

----------------------------------------------------------------------
Extraits d’un article rédigé par Michel FRYBOURG
Ingénieur général honoraire des Ponts et Chaussées
Pour encyclopédie universalis 2007


« Les premiers téléphériques ont été réalisés aux XIVe et XVe siècles en Europe et au Japon à des fins militaires. Mais leur développement réel, dans les mines et les forêts, a dû attendre la maîtrise du tréfilage (étirage à froid des fils métalliques), au milieu du XIXe siècle. Les engins à câbles de tous types ne se sont véritablement répandus qu'à partir de 1945, bien que certaines réalisations audacieuses soient antérieures (funiculaire de Lyon en 1868, téléphériques du Wetterhorn en 1908, des glaciers à Chamonix en 1927 et du Brévent en 1932). »
« Les engins de transport de voyageurs mus par câbles couvrent une gamme d'utilisations allant du transport urbain sur courte distance aux engins à vocation touristique, sportive ou mixte qui forment l'ossature de l'équipement des stations de sports d'hiver. »

« Le parc français comptait en 2004 quelque 4 000 installations, dont 20 funiculaires, une cinquantaine de téléphériques, environ 160 télécabines, 900 télésièges, 2 800 téléskis et 20 autres appareils. Il est très inégalement réparti : plus de 60 % des installations sont concentrées dans quatre départements des Alpes : Haute-Savoie, Savoie, Isère, Hautes-Alpes ; les autres sont réparties dans trente-cinq autres départements.

« Une grosse installation (téléphérique ou funiculaire) coûte de 10 à 20 millions d'euros, une télécabine de 3 à 15 millions selon la longueur et la taille des cabines qui comptent jusqu'à 16 personnes, un télésiège à attaches fixes de 8 à 10 millions, un téléski à perches débrayables de 0,15 à 0,5 million. »

« Deux constructeurs fonctionnant chacun avec deux enseignes couvrent à eux seuls 85 % du marché mondial. Les exploitants, regroupés en grande partie au sein du Syndicat national des téléphériques et téléskis de France (S.N.T.F.), comprennent 560 entreprises de tailles et de statuts juridiques très divers, allant de l'hôtelier exploitant individuel d'un téléski à des sociétés ou à des collectivités (associations, communes, départements ou syndicats) dont le chiffre d'affaires peut dépasser 30 millions d'euros. Ainsi, le plus gros exploitant du monde est la Compagnie des Alpes, émanation de la Caisse des dépôts, avec un chiffre d'affaires supérieur à 300 millions d'euros généré par l'exploitation des stations en France, en Suisse, en Italie et en Amérique du Nord. La profession emploie, en période de pointe, environ 15 400 personnes (un permanent pour trois saisonniers en moyenne). »

« Les propriétaires (maîtres d'ouvrages) sont responsables de leurs exploitations. Quels que soient leur régime juridique (privés ou collectivités) et le type d'engin, ils sont soumis au même contrôle de l'État. Toute remontée doit notamment obtenir et une autorisation de construire et une autorisation d'exploiter. Des visites périodiques sont obligatoires ; une révision et une visite générales doivent être effectuées tous les ans, avec arrêt total de l'exploitation. Sur les téléphériques, télécabines et télésièges, des dispositions sont prévues pour le retour au sol des passagers en cas de panne de l'installation. »

-----------------------------------------------------
Bonne journée,

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mer 21 Nov - 17:03

salut crepin,

merci pour tes articles

marrant celui du" monde "ou il parle de l'association qui s'oppose au télépherique gieres chamrousse

Parfois comme la frapna en classant le secteur des vans site protégé(superbe initiative) ce qui implique aucune construction de teleskis et d'immobilier,est trés utile sur ce sujet précis et je dis bravo Cool

Par contre la je suis pas d'accord,je pense que ce télépherique serait une bonne idée.

De toutes façons dans le coin y'a les rois des associations qui empechent que ca bouge...je te parle de ce ceux qui ont hurlé à l'écologie, a la construction du stade de Grenoble(une quarantaine de bien-pensants qui ont peur que le stade génére trop de bruit,et les empeche de suivre le grand cabaret avec Sebastien, mais qui ne se sont pas bougés quand des centaines d'arbres furent abattus pour le tram...............tu retrouves les memes qui gueulent depuis des années contre le projet d 'autoroute Grenoble-Sisteron ,qui arrangerait bien du monde.....,dans la meme famille,tu verras leurs cousins qui vont bientot gueuler contre la mise en place de la rocade nord et du tunnel sous la bastille....

Je vais monter une association contre les associations qui sont contre.............. lol!

admin


Dernière édition par le Mer 21 Nov - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chamrousse.new-forum.net
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mer 21 Nov - 19:52

Re bonjour admi et Rebonjouràtous,

Je reste assez ouvert sur les questions d’aménagement de la montagne. Sans nier l’impact esthétique toujours déplorable sur l’environnement il me semble que la nature intègre très vite ces installations : cet été j’ai vu des biches entre l’arselle et la dent de l’homme ; des vols de perdrix grises en haut des coqs ; des tétras entre le schuss et la loup et jardins ; des écureuils un peu partout et des tritons dans toutes les mares .
La fréquentation humaine en été me semble très contenue en dehors des chemins qui mènent aux lacs. Vu les pentes de Chamrousse… le terrain se défend de lui-même !
En hiver j’ai l’impression que l’impact humain sur la faune est très limité (mais je ne suis pas spécialiste !).
Bref, en dehors des aspects esthétiques je ne trouve pas que cette industrie dont vit la majorité des Chamroussiens soit très polluante. Je crois savoir que Chamrousse s'est offert le luxe de qqs batailles coûteuses qui ont permis de sauver qqs tritons et drosaeras . Wink
Quant à cette « arlésienne » qu’est le téléphérique de Giéres je trouve aussi que ce serait bien moins polluant que ces files de voitures que l’on voit en hiver.
Non ?

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mer 21 Nov - 20:02

oui crepin je suis tout a fait d'accord avec toi..........il est vrai aussi que je suis un vrai ecologiste, pas un vert de chez voynet,.........un sans etiquette..........,pas un pro avrillier............,un homme nature quoi!!!!

admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chamrousse.new-forum.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mer 21 Nov - 23:33

je viens de recevoir un mail d'un lecteur assidu du forum et de l ancien aussi qui me livre quelques détails sur l'histoire du téléphérique et je l'en remercie. Il préfére rester anonyme d'aprés ce que j'en sais,donc je ne mentionnerai pas son pseudo(sur l'ancien forum),en tout cas merci a lui,et il est le bienvenue qund il veut sur ce forum.......

Bonsoir,

Je suis (toujours) l'un de ceux qui suivent votre forum avec assiduité
et qui, pour des raisons bien compréhensibles, ne souhaite (pas encore)
revenir sur un forum traitant de Chamrousse .
Par contre, ayant (a priori) le même âge que CREPIN, mais ayant
fréquenté la station plus tôt que lui, je peux vous dire que l'histoire
de la couleur des cabines du téléphérique, dont j'ai discuté avec
Antoine FUZIER (le reportage de "www.remontees-mecaniques.net"), a été
la suivante :
- cabines des années 50 : rouges toutes les deux, en 1967, la cabine
droite (en montant) a été peinte en jaune, et les deux ont reçu des
bandes de couleurs rappelant les cinq anneaux olymipques, la cabine
rouge ayant une bande jaune, la cabine jaune ayant une bande rouge...
CQFD !
- sur ces deux cabines, lorsqu'elles ont été changées au début des
années 70, pour des rouges, l'une d'elles (la jaune, je crois) est
restée plusieurs hivers à la Croix, à la sortie du télé.
- puis ces "nouvelles" cabines rouges ont été peintes en blanc à lafin
des années 80, et remplacées en 1992 par les cabines qu'on connait
aujourd'hui, un peu plus "carrées".

Voilà, pour mettre à la connaissance de nos (vos) lecteurs...

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chamrousse.new-forum.net
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Jeu 22 Nov - 18:26

Bonjour,
et merci à Mr X.
Je ne peux pas prétendre bien connaître Chamrousse que j'ai fréquenté pendant 10 ans 1 semaine en hiver et depuis que je m'y suis un peu installé (5 ans) été et hiver. C'est tout de même bien limité ! Mais j'aime beaucoup, et je suis assez curieux de ce que j'aime.
J'aime bien les gens en général et aussi les Chamroussiens : il y en a des super sympa et accueillants...Mais je prends tout, les ronchons, les chaleureux, ceux qui ne savent pas dire bonjour (rares), tout ! Ils sont comme la vie...
Moi non plus, je ne suis pas parfait (encore que... !) Very Happy
Sur l'ancien forum le ton était souvent irrespectueux...je suis content que cela aie changé et, qu'ici, chacun fasse un effort de courtoisie. Je crois que pour cela continue il faut que chacun fasse un effort et lorsque cela dépasse les limites que des tiers interviennent de façon apaisante et tolérante !
Discuter, c'est forcément se confronter à des points de vue différents !
à +
CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AM



Messages : 8
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Ven 7 Déc - 10:17

Bonjour à tous,
L'un des heureux habitants de Chamrousse pourrait-il préciser si les bennes du téléphérique ont été remises en place ?
Pourra t-on le réutiliser pour la toute prochaine saison qui devrait démarrer dans quelques jours ?
Bien cordialement. santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Ven 7 Déc - 18:36

Bonjour,
Bien que n'ayant pas le plaisir d'être à Chamrousse je te réponds .
Tu trouveras toutes les infos sur les RM et les pistes ouvertes à cette adresse :

http://www.chamrousse.com/hiver/esprit_glisse_rm.php

L'ouverture partielle de la station est bien prévue pour demain (8/12)
Celle du téléphérique aussi. cheers

Il se peut cependant, puisque il s'agit d'une ouverture partielle, que le télébenne s'arrête mi-pente ! Le pylône 2 servant d'échelle pour descendre !

Bonne journée Very Happy

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arbracam



Messages : 10
Date d'inscription : 26/01/2008
Localisation : Chamrousse

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Sam 26 Jan - 18:48

Petite précision sur le téléphérique mais qui a son charme, en 1951 lors des premiers travaux du téléphérique l'implantation de la gare de départ n'était pas à son emplacement actuel mais à l'emplacement du centre jeunesse et sport, transformé cette année en immeuble d'habitation. Pour ceux qui connaissait le centre toute la salle de jeu située en bas etait la salle d'accueil prévue pour le public. Les travaux furent rapidement arrétés et le nouvel emplacement définitif construit. On trouve toujours des traces de cette erreur de conception au pylone 1 ou il y a encore les quatres plots en béton déstinés à accueillir initialement ce pylone. Le travaux furent modifiés car le téléphérique aurai eu sa gare trés près du couloir de casserousse et derrière les batiments qui devaient être construit pour l'ORTF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Lun 28 Jan - 2:12

Bonsoir,

Je trouve ces dernies détails sur l'implantation du téléphérique bien intéressants.
Ils me font revenir en tête des questions pour lesquelles je n'ai aucun élément de réponse :

**Comment est née cette idée de téléphérique à Recoin ? ---Qui a été à l'époque le "promoteur" de l'idée ? ---Avec quel argumentaire ? ---Qui a été le financeur ?

**La decision de construire la route qui mene à Chamrousse (par le Luitel) a été prise en 1937. Cette route arrive à Recoin en 1949.
Et pourquoi a-t-on pris la décision de construire une route menant là ?
En dehors du chalet du CAF et qqs bergeries il n'y avait rien d'autre dans ce coin !... Le débardage du bois ? L'effet des congés payés ? L'attrait du ski ?

Si vous avez des réponses ou connaissez des documents qui en parlent...je suis preneur ! et... trés intéressé !

Bonne soirée

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arbracam



Messages : 10
Date d'inscription : 26/01/2008
Localisation : Chamrousse

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Jeu 31 Jan - 0:10

Dans les années 1945 1950 l'état Français prend conscience du fait que les sports d'hiver vont devenir un enjeu et sont appelés à un développement important. L'état demande donc à chaque préfet Alpin de déterminer un site sur lequel il consacrera des moyens financiers importants et qui permettra de developper les sports d'hiver. A l'époque il n'y avait pas eu de décentralisation, pas de conseil généraux et régionaux, l'état prenait seul ses décisions.

Il fallait un site assez vierge pour éviter les problèmes liès à la propriété des terrains et aux activités agricoles, dans d'autres sites Alpe d'huez, Deux Alpes des remontés avaient déjà vu le jour mais elles étaient la propriété privée de chaque possésseur de terrain et cela donnait lieu à des conflits d'intérets important, Aux deux Alpes il faudra attendre la fin des années 50 pour qu'à l'initiative de Jo Martin les possésseurs de remontés commencent à se regrouper en un forfait unique.

Le site de Chamrousse est choisi pour l'Isère car il est une vitrine pour les Grenoblois qui depuis avant guerre montent en tramway jusqu'à Uriage, puis à pied jusqu'au chalet du CAF à Recoin (celui qui est à coté de la station service), couche dans ce chalet et au petit matin monte jusqu'à la Croix pour se livrer ensuite à une grande descente jusqu'à Uriage. Il est donc tout naturel de proposer ce site comme future station de sport d'hiver.

Le propriétaire des terrains sera exproprié et un arrété de lotissement determinera les terrains destinés aux constructions, les zones de ski feront l'objet d'une concession à une société regroupant alors trois familles d'entrepreneurs les familles Tansini, Truchetet et Pascal. On ne parle alors que de Recoin Roche viendra bien plus tard.

Il était alors tout naturel de terminer la route jusqu'à Recoin et installer une remonté qui emméne les skieurs jusqu'à la croix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Jeu 31 Jan - 2:29

Bonsoir,

Merci arbracam d'avoir pris le temps d'écrire et de brosser ce tableau du contexte dans lequel le téléphérique voit le jour. Moi je trouve ça trés intéressant : pour mieux apprécier un endroit, j'ai besoin de le comprendre...d'investir les lieux !
Grâce à Ptipo, j'ai appris où se trouvait le couloir angelier...depuis j'ai beaucoup plus de plaisir à passer à cet endroit là...j'imagine Mr angelier un liévre dans la gibeciére et la maréchaussée aux trousses faire un superbe schuss ! Very Happy
Pareil pour les plots inutilisés du P1, avant de savoir pourquoi ils étaient là, je trouvais qu'ils faisaient un peu friche industrielle et ils me génaient... en ayant l'explication de leur présence, je peux les assumer !

Pour revenir à la route de Chamrousse je sais que la revue "Le sky" n°166 de juillet 1960 - préfacée par le prefet de l'époque- a publié un historique des routes de Chamrousse...Si vous avez cette revue et qu'elle vous incombre ou si vous avez le moyen d'en faire un scan...ne vous genez pas !

Cette revue existait bien avant guerre et elle a souvent publié des articles sur Chamrousse. On en trouve qqs exemplaires sur skivintage.com ,mais ils sont à vendre...

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laise



Messages : 13
Date d'inscription : 28/07/2007
Localisation : laiseduchamois est là ou la gene n'est pas

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Jeu 31 Jan - 17:12

Le récit de arbracam doit être assez prés de la réalité.
Cependant la chronologie est peut-être un peu bousculée : la décision de construire la route date de 37 . Aussitôt mise en oeuvre elle arrive au Luitel en 39.

laise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptipo

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 30/11/2007
Localisation : agglomération grenobloise

MessageSujet: Histoire du téléphérique   Mer 13 Aoû - 22:56

Arbracam, je reprends ici un de tes messages qui date du 26 janvier dernier où tu nous disais concernant les variations concernant l'implantation du téléphérique que << On trouve toujours des traces de cette erreur de conception au pylone 1 où il y a encore les quatres plots en béton déstinés à accueillir initialement ce pylône.>>
Pour avoir pu vérifier ce week end sur place, il me semble que les plots de béton présents à côté du pylône 1 du téléphérique correspondent plus à l'arrivée du téléski "du Littre" (je ne sais pas son nom, ni s'il en a eu un...) qu'on peut voir sur cette photo :



Mais pas à une erreur d'implantation du téléphérique !

Très amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Jeu 14 Aoû - 12:53

bonjour à tous,

je trouve ta photo ptipo,excellente!!!!

N'étant pas trés au courant par rapport a ce problème,je laisse le soin aux personnes concernés de te répondre

ps:

arbracam n'était la que pour se faire de la pub aux municipales,je crois que ce forum il en a plus rien à carrer lol! lol! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chamrousse.new-forum.net
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Ven 22 Aoû - 1:06

Salut Admin,

T'es sûr pour carambar ? Je suis deçu !
Lui l'apôtre de Recoin village fraternel ? De demain on discutera ? De partageons l'avenir ? NON !!!???
"Cé pa possibe !" "cé pa croyabe !" aurait dit un autre apôtre que j'aimais bien.
Faut, peut-être, lui laisser un peu de temps ...

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Jeu 10 Sep - 15:47

Bonjour,

Le démontage des cables du téléphérique a visiblement commencé !

On peut le constater sur l'image fournie par la webcam de l'OT.

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Jeu 17 Sep - 20:01

Aujourd'hui, les canons de Chamrousse ont sonné
pour saluer le géant, désormais désarticulé !
Les nuages sont venus le caresser,
le soleil a essayé de le rechauffer...
Mais rien n'y fait ! Ses membres, maintenant isolés,
gisent, privés de ces liens qui les animaient,
leur donnaient vie !

C'est fini ! Le téléphérique n'est plus !

Le marionettiste doit être triste !
Salut, ami Gérard !

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Ven 25 Sep - 12:18

Aujourd'hui, brouillard sur Recoin !
Les nuages ont le coeur embrumé et tentent de cicatriser le paysage modifié par l'absence du P1...
Ce géant a tenu longtemps et s'efface maintenant, offrant l'avenir à ses nombreux petits !
Une page se tourne et l'avenir s'installe...

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mar 29 Sep - 17:28

Les P3 et P4 ne sont plus...
Le P2 tient encore , comme s'il voulait saluer nos meilleurs souvenirs !

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mer 30 Sep - 8:54

je me demande si on va pas faire une grosse fête pour célébrer la fin d'un mythe et le début d'une nouvelle ère post moderne....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chamrousse.new-forum.net
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mer 30 Sep - 11:09

Je suis pour Admin,

Une fête d'adieu, avec un discours sympa en hommage...puis en trinquant en souvenir du défunt, on se raconterait nos historiettes amusantes sur le téléphérique ! Ce serait la moindre des choses, par respect...
Puis, avant de se quitter, on irait donner une tape sur le massif du nouveau TC en lui souhaitant la bienvenue et une longue vie heureuse !

A cette occasion, on offrirait à chacun un bout de ferraille du P2, comme une urne de cendres...certains l'encadreraient, d'autres en feraient un porte cléfs, d'autres encore l'enterreraient pour qu'il continue à participer au cycle de la vie.

Faut savoir vivre !

CREPIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepin



Messages : 285
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   Mer 30 Sep - 16:07

Monseigneur P2 n'est plus !

Superbes photos ( par Djrome 38) :

http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?s=845e47946504729c41a9c9053f43107f&showtopic=6644&st=400&start=400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire du télépherique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire du télépherique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'histoire de la peugeot 106.
» HISTOIRE DE MONTESA
» Histoire d'alternateur
» MAIS QUI EST FANTOMAS VOICI SON HISTOIRE
» Histoire de remorque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chamrousse,belledonne :: CHAMROUSSE :: chamrousse,actualités-
Sauter vers: